Mots médicaux voisins
Nom féminin
Nez
Mot latin
Nom féminin
Quelques définitions
Nom masculin
Nom féminin
Nom féminin
Verbe
Nom féminin

Définition de "Nez" - Dictionnaire médical

Écouter la piste audioNez nom masc.
Écouter la piste audioNasal adj.
Écouter la piste audioNarine nom fém.
Écouter la piste audioNasonné adj.
Écouter la piste audioRhinotillexomanie nom fém.
Écouter la piste audioRhinite nom fém.
Écouter la piste audioRhinorrhée nom fém.
Écouter la piste audioRhinoplastie nom fém.
Écouter la piste audioRhinophyma nom masc.
Écouter la piste audioRhinologie nom fém.

Le nez, également appelé appendice nasal, est un organe médian du visage, situé entre les yeux et les lèvres. Il appartient aux voies aériennes, puisque c’est par son intermédiaire que l’air pénètre dans les bronches (bien qu’il passe aussi par la bouche).

Le nez est constitué d’un squelette cartilagineux recouvert de peau, qui délimite les deux narines, lesquelles font communiquer les cavités nasales avec l’extérieur. Le nez comporte une arête médiane, l’arête nasale, qui sépare les deux ailes du nez. Les narines sont séparées l’une de l’autre part la cloison nasale, cartilagineuse, qui peut être déformée par une fracture. Le sillon naso-génien, ou labio-nasal, est une ride verticale qui va de l’aile du nez à la commissure labiale. Son comblement est une demande fréquente en médecine esthétique.

Le nez contient également la muqueuse olfactive, responsable du sens de l’odorat, ou olfaction,  qui permet de discriminer les odeurs. La perte de l’odorat porte le nom d’anosmie. Le spécialiste des parfums, à l’odorat particulièrement développé, porte le nom approprié de nez.

La muqueuse nasale fabrique de grandes quantités de mucus nasal, qui forme des mucosités. En cas de rhume, ce mucus devient abondant et liquide, obligeant le sujet enrhumé à se moucher. La voix émise dans ces conditions est dite nasonnée. Lorsque les mucosités se dessèchent, elles forment des « croûtes de nez » (des « crottes de nez » en langage familier). Le fait de les extraire avec les doigts (se curer le nez) porte le nom poétique de rhinotillexomanie.

Les termes qui concernent le nez sont bâtis sur la racine « rhin- » : rhinite (inflammation de la muqueuse nasale, souvent d’origine allergique), rhinorrhée (écoulement nasal) rhinoplastie (intervention de chirurgie esthétique destiné à remodeler le nez), ou encore rhinophyma, déformation du nez qui devient très large du fait d’une forme avancée de rosacée. Le nez (comme les oreilles) est réputé grandir tout au long de la vie, non pas parce que le cartilage pousserait, mais parce qu’en vieillissant, il se distend sous l’effet de la pesanteur.

La spécialité médicale qui prend en charge le nez est la rhinologie, branche de l’ORL (oto-rhino-laryngologie).

Il existe quelques nez célèbres dans l’histoire, à commencer par celui de Cléopâtre, dont Pascal nous dit que, s’il avait été plus court, la face du monde de l’époque en aurait été changée ; celui de Cyrano de Bergerac, dont le propriétaire se moque dans la célèbre « tirade du nez » ; et puis le nez de Pinocchio, qui s’allonge à chaque fois que le personnage humanisé ment. Quand on ne peut pas cacher quelque chose, on dit que cela se voit « comme le nez au milieu de la figure ».