Accueil > Définitions > Endomètre
Mots médicaux voisins
Adjectif
Endomètre
Nom féminin
Adjectif
Quelques définitions
Verbe
Nom masculin
Nom masculin
Adjectif
Nom féminin

Définition de "Endomètre" - Dictionnaire médical

Écouter la piste audioEndomètre nom masc.
Écouter la piste audioEndométrial adj.
Écouter la piste audioEndométrioïde adj.
Écouter la piste audioEndométrite nom fém.
Écouter la piste audioPyométrie nom fém.
Écouter la piste audioEndométriose nom fém.
Écouter la piste audioEndométriosique adj.
Écouter la piste audioEndométriome nom masc.
Écouter la piste audioEndométrectomie nom fém.

L’endomètre est la muqueuse qui tapisse l’intérieur de la cavité utérine.

On rappelle que l’utérus est l’organe qui permet le développement de la grossesse, après la fécondation de l’ovule par un spermatozoïde dans une des deux trompes. Anatomiquement, le corps utérin est un muscle creux, le myomètre, qui forme la paroi de la cavité utérine, laquelle est donc recouverte de cette muqueuse qui s’élimine tous les mois pendant la période d’activité génitale (de la puberté à la ménopause), si la femme n’est pas enceinte : c’est ce que l’on appelle les règles, ou menstruations. Un nouveau cycle menstruel commence, avec à chaque fois la possibilité d’une fécondation.

Deux adjectifs sont associés à l’endomètre : endométrial et endométrioïde. Le premier qualifie tout ce qui touche à l’endomètre, comme un polype endométrial. Cependant, si l’on parle de cancer du corps utérin, affection malheureusement fréquente, les francophones emploieront l’expression « cancer de l’endomètre » là où les anglophones parleront de « endometrial cancer (ou carcinoma) ». Endométrioïde est un terme du vocabulaire de l’anatomo-pathologie, qui caractérise certains cancers de l’ovaire ou de l’endomètre.

Une inflammation de l’endomètre est une endométrite. En cas de surinfection, la présence de pus dans la cavité utérine définit la pyométrie.

Il existe une maladie gynécologique assez mystérieuse que l’on appelle endométriose, caractérisée par la présence de fragments d’endomètre en dehors de la cavité utérine : dans l’épaisseur du myomètre, dans l’ovaire, dans la cloison recto-vaginale ; il a même été décrit des lésions endométriosiques très à distance, comme dans l’œil. Les lésions d’endométriose bien délimitées, comme un kyste endométriosique  de l’ovaire, portent le nom d’endométriome.

Dans certains cas de règles  très abondantes qui résistent au traitement hormonal, on peut proposer, avant d’envisager une hystérectomie, de réaliser, en hystéroscopie, la résection de l’endomètre : cette technique s’appelle l’endométrectomie, bien qu’il s’agisse plutôt d’une réduction endométriale que d’une véritable résection.