Accueil > Définitions > Anticoagulant
Mots médicaux voisins
Nom masculin
Anticoagulant
Nom masculin
Nom masculin
Dans l'encyclopédie
Un anticoagulant est un médicament visant à rendre le sang hypocoagulable, et utilisé dans la prévention et le traitement de la maladie thrombo-embolique.
Quelques définitions
Nom masculin
Expression au masculin
Nom masculin
Expression au féminin
Nom masculin

Définition de "Anticoagulant" - Dictionnaire médical

Écouter la piste audioAnticoagulant nom masc.
Écouter la piste audioAnticoagulant adj.
Écouter la piste audioAnticoagulation nom fém.
Écouter la piste audioAnticoaguler ver.

En thérapeutique, un anticoagulant est un médicament ayant la propriété de rendre le sang hypocoagulable (il « fluidifie le sang », comme le disent les patients), sans en modifier la viscosité. Il a une action anticoagulante.

L’anticoagulation est utilisée dans la maladie thromboembolique, en préventif (thromboprophylaxie) ou en curatif (traitement d’une thrombose veineuse ou d’une embolie pulmonaire).Dans les deux cas, on anticoagule le patient.

Les différentes classes d’anticoagulants sont les suivantes

  • anticoagulants injectables : héparine standard, héparine non fractionnée (HNF) et héparines de bas poids moléculaires (HBPM) ;
  • anticoagulants oraux : antivitamines K (AVK), les plus anciens, et les nouveaux anticoagulants oraux (NACO), ou anticoagulants directs (AOD).

Les anticoagulants oraux sont adaptés à un traitement au longs cours, voire à vie dans certaines maladies emboligènes comme l’arythmie complète par fibrillation auriculaire (ACFA), actuellemet appelée fibrillation atriale. Les AVK, de loin les plus utilisés, doivent bénéficier d’un contrôle régulier de la coagulation par une prise de sang avec mesure du TP (taux de prothrombine) et de l’INR (International Normalized Ratio). Si le TP est trop élevé, ou l’INR trop bas, l’efficacité du traitement n’est pas assurée ; si le TP est trop bas, ou l’INR trop haut, il y a un risque d’accident hémorragique parfois grave (accidents des anticoagulants). Les nouveaux anticoagulants oraux ne nécessitent pas de contrôle biologique.

Certains patients développent des inhibiteurs acquis de la coagulation appelés « anticoagulants circulants » (ACC), qui rendent le sang hypocoagulable. Ce sont souvent des anticorps, soit dirigés spécifiquement contre un facteur de la coagulation (anticorps anti-facteur), soit non spécifiques, qui agissent contre une phase de la coagulation. Ces derniers sont appelés anticoagulants lupiques car ils ont été découverts chez des patients souffrant de lupus érythémateux disséminé.