Mots médicaux voisins
Nom masculin
Interne
Nom masculin
Nom féminin
Dans l'encyclopédie
Internet est une source inépuisable d’informations, notamment médicales : la preuve, ce site !
Spécialité médicale qui se consacre à l’étude et la prise en charge des maladies de système.
Quelques définitions
Nom masculin
Nom masculin
Nom féminin
Nom féminin
Expression au féminin

Définition de "Interne" - Dictionnaire médical

Écouter la piste audioInterne nom
Écouter la piste audioInterne adj.
Écouter la piste audioInterner ver.
Écouter la piste audioInternement nom masc.

Le sens premier de l’adjectif interne fait référence à la position à l’intérieur d’une structure ou d’une fonction dans l’organisme : il y a une oreille interne et une oreille externe ; une rotation interne des membres et une rotation externe. Parfois, interne s’oppose non pas à externe mais à extériorisé : hémorragie interne vs hémorragie extériorisée.

Il existe également une médecine interne, qui s’occupe des maladies systémiques, sans que l’on comprenne très bien en quoi cette médecine est interne.

Un interne (le titre complet est « interne des hôpitaux ») est un étudiant en médecine en train de faire son internat : la partie théorique de l’enseignement est reçue à la faculté, la partie pratique (l’internat) est effectuée à l’hôpital.  Il y a également des internes en pharmacie et en odontologie, mais, dans ces disciplines, l’internat est facultatif, réservé aux étudiants qui se destinent à un exercice hospitalier. En revanche, pour les étudiants en médecine, l’internat est obligatoire depuis 2005, y compris pour ceux qui se destinent à la médecine générale. Mais cela n’a pas toujours été le cas : depuis la création de l’internat des hôpitaux par Bonaparte en 1802, et jusqu’à la dernière réforme des études médicales, linternat était une voie d’excellence donnant accès à certaines disciplines, notamment les plus techniques comme la chirurgie. Il était donc facultatif, et on ne devenait interne qu’après avoir réussi le concours de l’internat, particulièrement sélectif. Un interne des hôpitaux est considéré comme un médecin à part entière, avec le droit de prescrire. Il arrive qu’on le gratifie du titre de « docteur » avant même qu’il ait soutenu sa thèse d’exercice. Après cinq semestres, les internes sont autorisés à faire des remplacements.

Dans la mesure où tous les étudiants actuels sont internes, le titre recherché d’ancien interne, que l’on obtenait à la fin de l’internat, n’a plus de sens et a donc disparu.

L’internement désigne le fait d’hospitaliser en structure fermée de psychiatrie un patient contre son gré, parce qu’il est jugé dangereux pour les autres ou pour lui-même. Le patient est alors interné en psychiatrie. On parle d’hospitalisation d’office, qui peut intervenir à la demande d’un tiers, ou d’un médecin, ou encore des autorités (le préfet).