Mots médicaux voisins
Nom masculin
Don
Expression au masculin
Expression au masculin
Dans l'encyclopédie
Toute prescription médicamenteuse doit se faire sur une ordonnance, dont les règles de rédaction sont strictes.
Le parcours de soins coordonnés est une réponse au nomadisme médical.
Quelques définitions
Nom féminin
Expression au masculin
Nom féminin
Nom masculin pluriel
Mot latin

Définition de "Don" - Dictionnaire médical

Écouter la piste audioDon nom masc.
Écouter la piste audioDonner ver.
Écouter la piste audioDonneur nom masc.

Le don est, comme son nom l’indique, un acte gratuit, désintéressé, susceptible de sauver des vies humaines quand il s’agit de donner  son sang (une partie seulement !) ou de donner un organe ou un tissu de son vivant à quelqu’un dont la survie en dépend. En France, ce don est  anonyme. Un individu vivant ne peut, bien évidemment, donner qu’un organe (un rein, par exemple) ou tissu (la moelle osseuse) dont la perte est compatible avec une vie en bonne santé.

Le problème est évidemment différent quand le donneur est soit mort, soit en état de mort cérébrale : en France, tout individu décédé est présumé donneur (don par défaut), à moins qu'il n'ait exprimé par écrit le contraire de son vivant, auquel cas la famille  peut  s’opposer au prélèvement d’organes en vue de les donner à un receveur, qui va pouvoir bénéficier d’une greffe ou d’une transplantation (bien qu’il y ait une légère différence technique entre ces deux mots, ils sont en général considérés comme synonymes).

Depuis le 1er janvier 2017, tout individu décédé est un donneur potentiel, sauf s’il s’est fait inscrire, de son vivant, sur un registre des refus. Cette nouvelle disposition devrait permettre d’adapter le nombre des greffons à celui des patients en attente de greffe.

Il est aussi possible à un homme de donner son sperme pour permettre à un couple dont l’homme est stérile d’avoir des enfants, par insémination artificielle. Ce don, anonyme, gratuit et volontaire, est géré institutionnellement par le CECOS (Centre d’études et de conservation des œufs et du sperme humain). Les femmes peuvent également donner des ovocytes, qui seront utilisés chez les femmes stériles dans le cadre d’une fécondation in vitro (FIV).

Le don du sang est organisé par un organisme centralisateur, l’Etablissement Français du Sang ou EFS. Pour le don d’organes ou de tissus, il existe une association, France ADOT, (Fédération des Associations pour le Don d’Organes et de Tissus humains) qui conseille et informe, et une agence gouvernementale relevant du ministère de la santé, l’Agence de la Biomédecine, qui chapeaute l’Etablissement Français des Greffes.