Accueil > Définitions > Déficit
Mots médicaux voisins
Nom féminin
Déficit
Nom féminin
Nom féminin
Dans l'encyclopédie
Un déficit, ou une déficience, est un manque ou une insuffisance : déficit immunitaire ou immunodéficience.
La déficience correspond au niveau insuffisant d’une fonction sensorielle, cognitive ou immunitaire.
Quelques définitions
Adjectif
Nom composé féminin
Expression au féminin
Nom féminin
Nom féminin

Définition de "Déficit" - Dictionnaire médical

Écouter la piste audioDéficit nom masc.
Écouter la piste audioDéficitaire adj.
Écouter la piste audioDéficience nom fém.
Écouter la piste audioDéficient adj.

Un déficit est soit le manque d’une substance, soit l’insuffisance d’une fonction.

La substance déficitaire peut être un micronutriment (vitamines ou minéraux), ou une enzyme, comme la G6PD (le déficit en G6PD est très fréquent ; il est responsable d’une anémie hémolytique), ou encore un facteur de coagulation (le déficit en facteurs VIII ou IX est responsable de l’hémophilie). Ces déficits enzymatiques et en facteurs de coagulation sont en règle générale des maladies génétiques.

Un déficit en micronutriment devient une carence s’il s’accompagne d’un état pathologique spécifique (anémie par carence martiale ; anémie de Biermer par déficit en vitamine B12).

Quand c’est une fonction qui est déficiente, on décrit des déficits sensoriels (la vue, l’ouïe), moteurs et sensitivomoteurs (toutes les sortes de paralysie), ou encore cognitifs (comme dans les démences). Tous ces déficits sont des handicaps. En revanche, pour le handicap mental, on parle plutôt de déficience que de déficit : déficience mentale

Quand c’est l’immunité qui est déficiente, de manière congénitale ou acquise, on parle de déficit ou de dépression immunitaires, ou d’immunodéficience : SIDA est l’acronyme de syndrome d’immunodéficience acquise ; il est provoqué par un virus, le VIH, virus de l’immunodéficience humaine.

Mais, de nos jours, quand on parle de déficit, c’est plutôt de déficit budgétaire qu’il s’agit. Si le budget de l’Assurance Maladie a toujours été déficitaire, celui des hôpitaux ne l’est devenu que depuis l’introduction de la tarification à l’activité (T2A).